Grand Prix de l’Eifel 2020 – Preview

By Amos 3 semaines ago
Home  /  Grand Prix  /  Grand Prix de l’Eifel 2020 – Preview

Les récentes courses de Formule 1 ont fait beaucoup parler des limites de piste et de la conception des circuits. Pensez-vous qu’il devrait y avoir plus de consultation avec les pilotes sur ces sujets ?

« Oui, je pense. Le design de la piste est très important pour le spectacle, ainsi que pour les pilotes et les fans. Évidemment, certains circuits ont été absolument incroyables tandis que d’autres ont été un peu moins attrayants. Je pense qu’il pourrait y avoir un moyen de travailler ensemble et de faire en sorte que les choses s’améliorent. Nous avons vu des pistes comme le Mugello qui sont absolument incroyables, où c’est un peu à l’ancienne, et je pense qu’il y a du mérite à prendre ces circuits comme référence. »

Le Nürburgring, bien que nouveau dans certains domaines, est une piste que vous connaissez bien – notamment pour votre troisième place lors du Grand Prix d’Allemagne 2013. L’expérience de la piste dans le monde réel est-elle un avantage à l’heure des simulateurs, et si oui, à quel niveau ?

« Pour être honnête, 2013 était il y a très longtemps, donc je ne suis pas vraiment sûr que ce soit un avantage. Je ne me souviens plus vraiment de la piste. Alors, évidemment, ça va être un peu difficile de l’apprendre. Je n’ai pas eu la chance de le faire sur le simulateur. Je devrai juste suivre ma mémoire. Je sais que c’est une piste super. Le plus gros défi sera la météo. »

Pour en revenir à ce Grand Prix d’Allemagne 2013 – était-ce un travail bien fait de repartir avec un podium ou auriez-vous pu vous battre pour la victoire ce jour-là ?

« J’étais très content de mon week-end, mais j’aurais dû gagner la course. Il était assez clair que j’allais gagner la course jusqu’à la voiture de sécurité. Oui, un podium est toujours génial, mais rater la victoire était une grande chose – j’avais vraiment une belle avance. Pas de rancune cependant, c’était une bonne course sur une belle piste, et évidemment un podium en Formule 1 est toujours super bien. »

Décrivez un tour du Nürburgring et quels seront les points forts des voitures de Formule 1 aux spécifications modernes sur ce tracé.

« Je pense que le plus grand défi dans une voiture de Formule 1 moderne sera le secteur 1, à cause du poids de la voiture et du carrossage, etc. La première épingle à cheveux, il y a cette grosse chute au sommet, puis le troisième virage est un long virage combiné au virage quatre. C’est évidemment dur pour les pneus. Le deuxième secteur est beaucoup plus fluide avec des virages moyens à rapides. L’épingle du bas, qui ressemble en fait à une ampoule, c’est vraiment génial de monter à fond. Les deux derniers virages sont très importants pour le temps au tour, avec la chicane et le dernier virage, c’est assez ouvert et assez sauvage. Je pense que ce sera un endroit plutôt cool pour faire la course. »

Categories:
  Grand Prix, Interview
this post was shared 0 times
 000