Grand Prix d’Espagne 2020 – Preview

By Amos 2 mois ago
Home  /  Grand Prix  /  Grand Prix d’Espagne 2020 – Preview

Les pneus et la gestion des pneus ayant dominé une grande partie des deux Grand Prix de Formule 1 à Silverstone – est-ce que cela vous frustre en tant que pilote de course ou cela fait-il simplement partie de la Formule 1 moderne ?

« Je suppose que cela fait partie de la Formule 1 moderne, mais si vous me demandez ce que j’en pense, oui, c’est un peu décevant. Ce n’est pas que les pneus s’usent, c’est compréhensible, plus vous poussez, plus vous usez le pneu. Je pense que la partie décevante est que vous devez gérer la surchauffe, donc vous devez conduire plus lentement pour garder l’adhérence, donc vous réduisez vos longueurs. Je pense que le pilote devrait avoir un impact sur l’usure des pneus, bien sûr, mais pas tant sur les performances des pneus car ils surchauffent. »

Votre performance en qualification en Q2 du Grand Prix du 70e anniversaire est-elle le point culminant de votre saison à ce jour ? Quelle a été la clé pour débloquer ces tours de qualification en Q1 et Q2 avec la VF-20 ?

« Je suppose que la clé pour obtenir les tours en Q1 et Q2 était de continuer dans la direction sur laquelle nous avons travaillé au Grand Prix de Grande-Bretagne. Je n’ai pas fait une bonne séance de qualification, mais je pensais que nous avions le rythme pour entrer en Q2. J’espérais vraiment que lors du deuxième week-end de course, j’allais faire le travail – c’est ce que j’ai fait, et la voiture se comportait bien. Les réglages que nous avons utilisés ont très bien fonctionné pour moi. J’en étais content. J’ai un bien meilleur train avant sur la voiture, et cela m’aide vraiment à améliorer les qualifications. Donc, oui, c’est un moment fort de la saison, et je dirais que dans les deux courses, j’ai été aussi performant que possible avec la VF-20. Les courses de Silverstone ont été vraiment bonnes. »

Est-il utile d’aller en Espagne maintenant et de comparer les données de la VF-20 avec ce qui a été appris lors des essais de pré-saison en février, ou est-ce que la différence de température annule tout simplement toute comparaison possible ?

« Je pense que nous devons voir la météo, mais il est fort probable qu’il fasse chaud. Ce sera donc très différent des essais hivernaux. La voiture a mûri et nous avons évolué. Je suppose que nous allons jeter un coup d’œil, juste par intérêt, mais j’ai le sentiment que ce sera très différent. »

Quels sont les moments forts de vos Grand Prix d’Espagne parmi les cinq fois où vous y avez marqué des points ?

« Je pense que c’est en 2012 – où j’ai marqué mon seul tour le plus rapide en Grand Prix avec la Lotus E20. C’était une bonne course, j’ai vraiment apprécié. 2014, j’avais une voiture terrible, mais j’ai réussi à marquer des points. J’ai fait de bonnes courses là-bas. Nous connaissons tous très bien la piste, mais évidemment, nous essayons toujours de faire de notre mieux. »

Categories:
  Grand Prix, Interview
this post was shared 0 times
 000