GP Bahrein 2019 – Interview

By Amos 5 mois ago
Home  /  Interview  /  GP Bahrein 2019 – Interview

La vitesse que vous avez affichée lors des tests de pré-saison était toujours présente lors du premier Grand Prix de la saison en Australie. Pensez-vous conserver cette vitesse à Bahreïn, une piste très différente dans un environnement très différent?

« C’est quelque chose que nous allons découvrir. Je pense que la voiture ira bien à Bahreïn. Nous nous en sommes bien sortis l’an dernier, alors espérons qu’il en sera de même cette année. Le grand update pour tout le monde sera à Barcelone, où il sera intéressant de voir comment la hiérarchie se présente pour la saison. ”

Comment la voiture s’est-elle comportée tout au long du Grand Prix d’Australie – des essais aux qualifications, en passant par la course?

«C’était très bien. J’étais très content de l’équilibre et très heureux de la voiture que nous avons eue tout le week-end. ”

Le milieu de plateau est serré depuis l’arrivée du Rich Energy Haas F1 Team en Formule 1 en 2016. Mais cette année, il semble plus serré que jamais, comme en témoigne à peine une demi-seconde d’écart entre la septième place et la quinzième place après Q2 en Australie. Quelle est votre vision sur la bataille de milieu de plateau de cette année?

«Je pense que c’est la bonne bataille pour la Formule 1. C’est vraiment excitant de regarder le milieu de plateau, où l’écart est très réduit et où on ne sait jamais qui va finir en tête du classement.  »

Alors que Mercedes et Scuderia Ferrari sont toujours solidement aux deux premières places, à quel point pensez-vous que le Rich Energy Haas F1 Team est prêt de frapper à la porte de la troisième place de Red Bull?

«Je pense que nous sommes un peu plus loin de Red Bull que nous l’espérions. Je crains que le fossé ne se creuse pendant l’année en raison des ressources dont ils disposent. Nous allons certainement essayer de leur compliquer autant la vie que possible pour faire plaisir à Rich Energy et à nous-mêmes.  »

Pour la deuxième année consécutive, le Rich Energy Haas F1 Team quitte l’Australie avec de nombreuses personnes affirmant que l’équipe est la meilleure du milieu de plateau. À quel point est-ce satisfaisant, d’autant plus que cette année les règles ont changé par rapport à l’année dernière?

« C’est très bien. Je suis très heureux du travail accompli pendant l’hiver et très fier de tous les membres de notre équipe. Ils ont parfaitement utilisé les nouvelles règles. Nous sommes satisfaits de notre voiture, satisfaits de ce que nous avons et attendons la saison avec impatience. »

Existe-t-il une portion spécifique du circuit international de Bahreïn qui est plus difficile que d’autres ?

«Les virages un et deux sont assez difficiles. C’est une épingle à cheveux complexe avec un gros freinage. Ensuite, il faut vraiment accélérer tôt car vous avez une longue ligne droite. Le deuxième virage est toujours un peu difficile pour l’arrière. « 

Category:
  Interview
this post was shared 0 times
 000