GP Australie 2019 – Interview

By Amos 4 mois ago
Home  /  Interview  /  GP Australie 2019 – Interview

Rich Energy Haas F1 Team a participé au test de pré-saison au Circuit de Barcelona – Catalunya pendant 8 jours. Comment cela s’est-il passé et comment cela vous a préparé pour l’Australie ?

 » Ça s’est très bien passé. Le plus important était d’avoir un bon ressenti au volant dès le départ. Quand vous avez ce bon ressenti, vous savez que la voiture est bien née. C’est important pour de commencer la saison sur une bonne note. On a rencontré quelques soucis de fiabilité mais nous avons bien travaillé pour les résoudre. Je pense que nous sommes maintenant prêts pour le Grand Prix de la saison en Australie. Bien sûr, on veut toujours en faire plus mais cela devient spécifique à chaque circuit. Il va maintenant s’agir de trouver le réglage de base à Melbourne puis de l’affiner pour Bahrain, puis la Chine et ainsi de suite.”

Les tests ont-ils donné une idée d’où se trouve le Rich Energy Haas F1 Team par rapport à ses adversaires, ou le saura-t-on qu’après quelques courses ?

“ Je pense qu’on a une première idée, mais c’est compliqué de trop se projeter. Je préfère attendre les premières courses pour s’avoir où nous sommes. ”

Comment décririez-vous la VF-19, particulièrement par rapport à la voiture de l’année dernière ?

“ Elle est très sexy. C’est une très belle voiture. Elle se comporte très bien. Le ressenti est meilleur que l’année dernière. Je pense que l’équipe a fait un très bon travail sur la compréhension du nouvel aileron avant et sur la préparation de début de saison. J’ai vraiment hâte de conduire la voiture sur différents types de circuits. ”

Les nouvelles règles consistent en des ailerons avant et arrière simplifiés et moins complexes, des bargeboards repositionnés, tout cela a pour but de minimiser la traînée aérodynamique et de faciliter les dépassements. Après deux semaines de tests, pensez-vous que nous assisterons à plus de dépassements cette saison et plus particulièrement au Grand Prix d’Australie ?

“ Je ne sais pas. Je n’ai pas eu la chance de suivre une autre voiture encore. Le Grand Prix d’Australie est toujours une course où il y a peu de dépassements, ce circuit n’y est pas propice. C’est un Grand Prix tellement génial que ce n’est pas très grave. Kevin (Magnussen) était très enthousiaste Quand il a suivi une autre monoplace, mais je n’ai pas eu cette chance. La seule chose que j’ai remarqué c’est que lorsqu’on n’utilise pas le DRS, on a l’impression d’être très lent par rapport à quand on l’utilise. Par conséquent, on pourrait voir un bon nombre de dépassements avec le DRS. Encore une fois, nous devrons attendre pour en savoir plus. ”

Les débuts du Rich Energy Haas F1 Team au Grand Prix d’Australie 2016 ont été plutôt remarquable, votre 6ème place étant le meilleur début d’une nouvelle écurie depuis la 6ème place de Mika Salo au volant de sa Toyota en 2002. Pouvez-vous nous décrire ce moment et ce qu’il représentait pour vous et le team ?

“ C’était énorme, un résultat que nous n’attendions clairement pas après des qualifications difficiles. Nous avons eu une course exceptionnelle. Lorsque nous sommes passés sous le drapeau à damiers, pour nous, c’était clairement aussi bon qu’une victoire. C’était chanceux mais parfait. ”

Quelle est votre partie préférée de l’Albert Park ?

“ J’adore la ligne droite suivie des virages rapides 10 et 11. ”

Category:
  Interview
this post was shared 0 times
 000